Pour une santé durable
Réseau santé Sud Alsace

La sédentarité


La sédentarité, une menace silencieuse pour notre santé !




Selon l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité(Onaps), le seul fait d’être assis plus de trois heures par jour est déjà responsable de 3,8 % des décès, toutes causes confondues et quel que soit le niveau d’activité physique en parallèle!

Le problème est que ce seuil des trois heures assis est largement dépassé et ne cesse de croître.

 

 

 

Distinction entre sédentarité et inactivité physique


Le Pr François Carré, cardiologue et médecin du sport à l’hôpital Pontchaillou de Rennes, auteur de Danger sédentarité, vivre plus en bougeant plus (Éd. Cherche Midi), confirme la dangerosité de cette situation: «Être sédentaire, c’est être assis au moins sept heures par jour en moyenne.» Et à cette sédentarité peut venir s’ajouter le problème de l’inactivité: selon l’OMS, en dessous de 150 minutes d’activité physique hebdomadaire modérée (soit 30 min par jour, cinq jours par semaine) ou de 75 min d’activité physique intense (25 min trois jours par semaine), on est considéré comme inactif.

C’est devenu une évidence, combattre la sédentarité est aussi indispensable qu’encourager l’activité physique. Car les bénéfices de cette dernière peinent à compenser les méfaits de la position assise (prise de poids, diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers. Selon une étude de cohorte australienne, être sédentaire huit à onze heures par jour augmente de 15 % le risque de mortalité, et ce indépendamment du niveau d’activité physique..

Selon le Docteur I-Min Lee (Harvard Medical School de Boston), ce ne sont pas moins de 6 % des maladies cardio-vasculaires, 7 % des malades atteints de diabète de type 2 qui sont causées par l'inactivité physique.

 

INFOGRAPHIE ONAPS SEDENTARITE

http://www.onaps.fr/data/documents/Sedentarite-definition.jpg?template=generic




Passer plus de temps debout ne suffit pas !

 

Dans une étude, publiée dans le Journal of the American College of Cardiology , des chercheurs australiens ont tenté de déterminer le lien entre comportement sédentaire, activité physique et mortalité.

Leurs travaux démontrent aussi que diminuer le temps passé assis ne permet pas forcément d’améliorer sa santé, si l’activité physique n’est pas suffisante

 

INFOGRAPHIE ONAPS ACTIVITE PHYSIQUE

http://www.onaps.fr/data/documents/AP-definition.jpg?template=generic

 



Sources :

https://sante.lefigaro.fr/article/la-sedentarite-une-menace-silencieuse-pour-notre-sante/

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/28933-Maladies-cardiovasculaires-sedentarite-augmente-risque-deces

http://www.onaps.fr/

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/11/13/une-chronique-a-lire-debout_5214162_1650684.html

https://www.rtflash.fr/sedentarite-fleau-societe-meconnu/article

 

 

 

 

 

 

Siège social MULHOUSE
18 rue François Spoerry - 68100 MULHOUSE